François Bouillon

François Bouillon (1944 – France)

Cène d’extérieur

1986-1987 – 13 éléments, bronze blanc patiné et granit

Ancien titre donné par l’artiste : Le chant des pots, cène d’extérieur

Acquis par commande à l’artiste en 1987

Coll. Fonds régional d’art contemporain de Bretagne

Les mots choisis par l’artiste sont : sourd, comme un pot, premier mari des adeptes du vide, oiseux-leurre, chut, Eve, guettée par l’ennui, sort, de l’ombre, masquée, le Niger coule sur ses âmes, silence lent, Sésame meurt. Dans l’œuvre Cène d’extérieur, les formes et les sons se répondent et créent des fragments d’imaginaire. Chacune des treize pièces nous délivre un ou plusieurs mots en cohérence avec sa forme. Cette incantation, qui peut être scandée en boucle, confère une dimension magique et symbolique à l’œuvre de François Bouillon.

« L’installation mise en place, il n’apparaît sans doute pas grand-chose du processus qui m’a guidé. D’ailleurs, cela n’a sans doute pas beaucoup d’intérêt. Ce qu’on montre, c’est le reste d’une manipulation mentale. » François Bouillon