Yang Jung-Uk

Printemps 2017

Yang Jung-Uk, jeune artiste plasticien coréen né en 1983, est accueilli en résidence au Domaine de Kerguéhennec dans le cadre du programme Odyssée (Réseau des Centres culturels de rencontre) et en partenariat avec le Gyeonggi Creation Center, le plus important site de résidences en Corée du Sud.

Il crée une installation spécifiquement pour la chapelle du Domaine qui est visible du 25 juin au 5 novembre 2017.

Voir Expositions été-automne 2017

 

Guillaume Babin

Printemps 2017

"Il y a quelque chose de vaporeux à Kerguehennec.
L’ampleur du site est insaisissable, le visiteur y chemine avec curiosité, naviguant d'immersions en découvertes.
Dans ce domaine riche en diversité, je vais réfléchir aux possibles du lieu : étudier les replis, les dévers et les ouvertures du paysage, repérer les points de contraction, les nœuds qui relient les parcours pour envisager où et comment peuvent s'implanter les futurs usages de Kerguéhennec.
Je compte imaginer de petites constructions : fabriques, pavillons, installations, points de rencontre, de jeu ou de pause... afin de mettre sur pied tout un répertoire d'usages potentiels.
Un répertoire de petites architectures allant de l'intervention minimaliste pratiquement imperceptible dans le paysage jusqu'à l'architecture signal qui montre et qui donne à voir.
Il s'agit de jouer avec l’élasticité de l'espace, de ne pas contrarier l'intuition du lieu pour y développer un confort d'usage, d'exacerber le pouvoir d’évocation du domaine en y déployant un langage architectural qui permette de concevoir et recevoir l'art en relation avec le paysage".

http://guillaume-babin.com/

 

Rendez-vous avec Guillaume Babin pour un atelier de co-construction d'une architecture éphémère, samedi 3 et dimanche 4 juin 2017, dans le cadre des Rendez-vous aux jardins à Kerguéhennec. Voir le programme.

Bernard Pagès / Jocelyne Alloucherie / Yang Jung-Uk / Tal Coat

Du 25 juin au 5 novembre 2017 (fermeture exceptionnelle samedi 19 août 2017)

Bernard Pagès

L'exposition Dispersion présente dans les écuries et à l'extérieur, un ensemble de sculptures monumentales. Ce sont des oeuvres puissantes, qui se signalent de loin, entrant avec franchise en résonance avec les lieux et accueillant le visiteur généreusement.

Plus d'infos sur Bernard Pagès

Jocelyne Alloucherie

Accueillie en résidence en Kerguéhennec au printemps 2016, Jocelyne Alloucherie, artiste québécoise, poursuit son travail en créant une scénographie spécifique pour l'étage du château invitant le visiteur à entrer dans un dispositif narratif mêlant photographies, volumes et vidéos, et questionnant l'architecture et le paysage.

L'exposition s'intitule La Chambre des ombres

Voir le site internet de Jocelyne Alloucherie

Philippe Collin

Philippe Collin, critique de cinéma et réalisateur, présente dans la bibliothèque, au rez-de-chaussée du château, son projet de lecture implicite débuté en 1998, en mettant à la disposition des visiteurs une collection de titres d'ouvrages fictifs tirés de sa seule imagination. 

Yang Jung-Uk

C'est au cours de sa résidence* à Kerguéhennec ce printemps que Yang Jung-Uk, jeune plasticien coréen, a pu s'imprégner des lieux pour créer une oeuvre spécifiquement pour la chapelle. Il y a réalisé l'une de ses fascinantes "machines" dont la poésie émane d'un bricolage soigneusement sophistiqué.

Plus d'infos sur Yang Jung-Uk

* dans le cadre du programme Odyssée des Centres culturels de rencontre et en partenariat avec le Gyeonggi Creation Center.

Tal Coat

L'exposition Tal Coat, Guillevic et la préhistoire porte un regard sur les relations qu’entretiennent l’œuvre de Pierre Tal Coat et l’art préhistorique, accompagné de la poésie d’Eugène Guillevic, lui-même fortement nourri des paysages mégalithiques.
Elle confronte des œuvres du fonds départemental Tal Coat à des objets issus des collections de la Société polymathique du Morbihan provenant du Musée de Vannes.

Gilles Bruni

2017-2018

"J’ai fréquenté Kerguéhennec par le passé, je renoue aujourd’hui avec le projet de travailler sur la question de ses usages au sens large.
Nous avons convenu avec le Domaine que je puisse venir pendant un an et demi, un temps long que je revendique pour pouvoir développer ma pratique. Mes pistes de travail vont découler de phases d’immersion, avec des rencontres programmées ou fortuites, des usagers de tous ordres : personnes du centre comme celles qui mènent là leurs missions, ONF, Espaces naturels sensibles ou Chambre d’Agriculture… et des habitants des environs, pêcheurs, promeneurs ou cueilleurs de champignons. La liste n’est pas exhaustive.
J’imagine ainsi agir et produire en lien avec des pratiques et ressentis des lieux. Les formes ne sont pas arrêtées à ce stade, elles vont naître et évoluer, certaines seront abandonnées. Certains ont découvert les histoires facétieuses des « bloutes », celles-ci commencent à envahir les esprits, le sujet engage des conversations autour de la présence d’une espèce végétale remarquable en zone humide: carex paniculata. Cette entrée en matière devrait me permettre d’élaborer un nouveau « récit », en lien avec l’évolution de nos relations à notre environnement".

http://www.gillesbruni.net//

http://www.facebook.com/gilles.bruni

http://circumlacustre.blogspot.fr/#!/ 

 

Rendez-vous avec Gilles Bruni pour un vagabondage à travers bois et vallons, samedi 3 et dimanche 4 juin 2017, dans le cadre des Rendez-vous aux jardins à Kerguéhennec. Voir le programme.

 

Tal Coat. Sélection d'oeuvres de 1970 à 1984

du 7 décembre 2016 au 4 juin 2017

Tal Coat

En 2008, le Département du Morbihan a décidé de créer, au sein du Domaine de Kerguéhennec, propriété départementale, un centre de recherches dédié à Pierre Tal Coat. Depuis cette date a été constituée, par voie d’achats et de dons, une collection de quelque 1.000 peintures, aquarelles, dessins et gravures originales.

Depuis juin 2013, une exposition permanente, dont l’accrochage est régulièrement renouvelé, présente cet ensemble exceptionnel aux visiteurs du Domaine, dans l'orangerie.

 

Les 13 et 14 mai 2017 : un week-end entier est consacré à l'oeuvre de Tal Coat à Kerguéhennec avec lancement de publications et rencontres avec les auteurs, projection de film, lecture par un comédien, lancement du catalogue raisonné numérique, etc.

 

Du mercredi au samedi, de 14h à 18h et le dimanche, de 11h à 13h et de 14h à 18h

(ouverture jeudi 25 mai)

Dans l'orangerie - Entrée libre

Anna-Eva Bergman. L'atelier d'Antibes (1973-1987)

du 5 mars au 4 juin 2017 (ouverture jeudi 25 mai)

Exposition proposée en collaboration avec la Fondation Hartung-Bergman et présentée dans le château et les anciennes écuries.

L’exposition consacrée à Anna-Eva Bergman (1909-1987), artiste d’origine norvégienne, met à l’honneur les œuvres des dernières années, les années d’Antibes où elle avait installé son atelier en 1973. Ces années sont aussi celles des grandes expositions et des rétrospectives qui couronnent sa carrière artistique.

 

Ouverture au public à partir du dimanche 5 mars, 11h.
Table ronde dimanche 5 mars, à 11h30 avec Romain Mathieu, historien de l'art et critique d'art, et les commissaires de l'exposition.

Journée "Anna-Eva Bergman" : dimanche 9 avril

_ matinée : visite insolite de l'exposition suivie d'un échange autour d'un brunch avec les commissaires d'exposition (payant)

_ après-midi : 2 conférences avec Céline Flécheux et Bernard Derderian

_ 11h et 14h30 : atelier pour les enfants

(sur réservation au 02 97 60 31 84).

Israel Ariño

Octobre-novembre 2016

"Au Domaine de Kerguéhennec je souhaiterais poursuivre un travail autour de la perception, la mémoire et la magie du lieu. Dans ce jeu avec la nature, le regard, personnel et subjectif, découvre (scrute, invente) des images étranges, oniriques, presque improbables. La série résultante devra participer de ce monde illusoire par leur volonté de forcer la nature du milieu, en prenant une apparence différente de l'originale".

http://israelarino.com/

François Feutrie

Automne 2016

"J'ai récemment réalisé en collaboration avec le designer Joris Favennec une pièce in situ intitulée Base dans le parc du Thabor à Rennes. Cette sculpture praticable, créée à partir d'un tronc de cèdre du Liban plus que centenaire abattu dans le Thabor, fait écho à l'histoire du parc et aux formes et moulures caractéristiques des socles des sculptures classiques présentes dans ce dernier, qui sont des copies d'Antiques du Louvre et de Versailles.
Comme celui du Thabor, le parc du Domaine de Kerguéhennec a été dessiné par le paysagiste Denis Bühler. Dans une continuité spatiale et temporelle, mon invitation à Kerguéhennec m'amène à prendre en considération le contexte du château et du parc.
Cette fois-ci, la découverte de nombreux motifs décoratifs évoquant ou reproduisant la « nature » (végétaux, vermicules, etc.) dans l'architecture du château et son mobilier a attiré mon attention et a orienté mes préoccupations artistiques pour mon projet de sculpture dans le cadre de ma résidence à Kerguéhennec".

base.ddab.org/francois-feutrie

francoisfeutrie.com

Voir la création de François Feutrie pour le parc de sculptures 

Natalia Jaime-Cortez

Juillet-août 2016

"Au Domaine de Kerguéhennec, je souhaite poursuivre mes recherches autour de grands formats de papiers pliés recouverts de pigments bruts, tout en me laissant disponible à l’expérience même du lieu, comme territoire de marche et de circulation. La présence de la mer non loin d’ici, est aussi un élément important qui stimule quelques perspectives de gestes et de pratiques. Ces mois permettront ainsi une navigation libre vers l’imprévu, propre au temps de recherche en résidence, entre terre et mer, dessin et performance".

https://nataliajaimecortez.wordpress.com/

 

Durant l'été 2016, découvrez une création de Natalia Jaime-Cortez dans le cadre de l'Art dans les chapelles.

Suspens, installation de LEE Bae

jusqu'au 6 novembre 2016

Le charbon tient une place de premier plan dans l’œuvre de LEE Bae. De cette matière « née du feu et qui sert à le rallumer », comme il le souligne, l’artiste explore les propriétés plastiques autant que la symbolique. Pour l’installation qu’il a conçue spécifiquement pour la chapelle, à Kerguéhennec, ses emblématiques blocs de charbon serrés par des élastiques noirs ne sont pas posés comme ils le sont habituellement. Ils sont ici suspendus à la voûte, dans le vide, contrastant avec un sol en kaolin parfaitement blanc qui se colore avec l’effet de l’ombre portée de la sculpture - à la fois massive, légère et aérienne.

 

Installation présentée dans la chapelle dans le cadre de l'Année France-Corée jusqu'au 6 novembre 2016.

Pages