Anna-Eva Bergman. L'atelier d'Antibes (1973-1987)

du 5 mars au 4 juin 2017 (ouverture jeudi 25 mai)

Exposition proposée en collaboration avec la Fondation Hartung-Bergman et présentée dans le château et les anciennes écuries.

L’exposition consacrée à Anna-Eva Bergman (1909-1987), artiste d’origine norvégienne, met à l’honneur les œuvres des dernières années, les années d’Antibes où elle avait installé son atelier en 1973. Ces années sont aussi celles des grandes expositions et des rétrospectives qui couronnent sa carrière artistique.

 

Ouverture au public à partir du dimanche 5 mars, 11h.
Table ronde dimanche 5 mars, à 11h30 avec Romain Mathieu, historien de l'art et critique d'art, et les commissaires de l'exposition.

Journée "Anna-Eva Bergman" : dimanche 9 avril

_ matinée : visite insolite de l'exposition suivie d'un échange autour d'un brunch avec les commissaires d'exposition (payant)

_ après-midi : 2 conférences avec Céline Flécheux et Bernard Derderian

_ 11h et 14h30 : atelier pour les enfants

(sur réservation au 02 97 60 31 84).

Israel Ariño

Octobre-novembre 2016

"Au Domaine de Kerguéhennec je souhaiterais poursuivre un travail autour de la perception, la mémoire et la magie du lieu. Dans ce jeu avec la nature, le regard, personnel et subjectif, découvre (scrute, invente) des images étranges, oniriques, presque improbables. La série résultante devra participer de ce monde illusoire par leur volonté de forcer la nature du milieu, en prenant une apparence différente de l'originale".

http://israelarino.com/

François Feutrie

Automne 2016

"J'ai récemment réalisé en collaboration avec le designer Joris Favennec une pièce in situ intitulée Base dans le parc du Thabor à Rennes. Cette sculpture praticable, créée à partir d'un tronc de cèdre du Liban plus que centenaire abattu dans le Thabor, fait écho à l'histoire du parc et aux formes et moulures caractéristiques des socles des sculptures classiques présentes dans ce dernier, qui sont des copies d'Antiques du Louvre et de Versailles.
Comme celui du Thabor, le parc du Domaine de Kerguéhennec a été dessiné par le paysagiste Denis Bühler. Dans une continuité spatiale et temporelle, mon invitation à Kerguéhennec m'amène à prendre en considération le contexte du château et du parc.
Cette fois-ci, la découverte de nombreux motifs décoratifs évoquant ou reproduisant la « nature » (végétaux, vermicules, etc.) dans l'architecture du château et son mobilier a attiré mon attention et a orienté mes préoccupations artistiques pour mon projet de sculpture dans le cadre de ma résidence à Kerguéhennec".

base.ddab.org/francois-feutrie

francoisfeutrie.com

Voir la création de François Feutrie pour le parc de sculptures 

Natalia Jaime-Cortez

Juillet-août 2016

"Au Domaine de Kerguéhennec, je souhaite poursuivre mes recherches autour de grands formats de papiers pliés recouverts de pigments bruts, tout en me laissant disponible à l’expérience même du lieu, comme territoire de marche et de circulation. La présence de la mer non loin d’ici, est aussi un élément important qui stimule quelques perspectives de gestes et de pratiques. Ces mois permettront ainsi une navigation libre vers l’imprévu, propre au temps de recherche en résidence, entre terre et mer, dessin et performance".

https://nataliajaimecortez.wordpress.com/

 

Durant l'été 2016, découvrez une création de Natalia Jaime-Cortez dans le cadre de l'Art dans les chapelles.

Suspens, installation de LEE Bae

jusqu'au 6 novembre 2016

Le charbon tient une place de premier plan dans l’œuvre de LEE Bae. De cette matière « née du feu et qui sert à le rallumer », comme il le souligne, l’artiste explore les propriétés plastiques autant que la symbolique. Pour l’installation qu’il a conçue spécifiquement pour la chapelle, à Kerguéhennec, ses emblématiques blocs de charbon serrés par des élastiques noirs ne sont pas posés comme ils le sont habituellement. Ils sont ici suspendus à la voûte, dans le vide, contrastant avec un sol en kaolin parfaitement blanc qui se colore avec l’effet de l’ombre portée de la sculpture - à la fois massive, légère et aérienne.

 

Installation présentée dans la chapelle dans le cadre de l'Année France-Corée jusqu'au 6 novembre 2016.

YOO Hye-Sook

Avril-juin 2016

"La mine de plomb et le noir construisent les images de mon travail. Leur fusion mène à un résultat au caractère obscur et lumineux, de façon naturelle grâce au caractère des matériaux. 
Lorsque je marche dans le Domaine de Kerguéhennec, le reflet de la lumière sur l’eau de l’étang me fait penser à la lumière dans l'obscurité. J'assemble ces deux images avec l'idée commune qu’il n'y a de lumière sans obscurité, comme l'eau et le reflet inséparables.
Si mon travail est souvent porté sur des objets ordinaires comme la nature morte, il s'approche plus aujourd'hui en ce lieu d'une réflexion sur la nature. Pour le reste, je savoure puis découvre des éléments spontanés qui établissent progressivement la peinture, telle la fluidité des lignes de l'eau".

http://www.yoohyesook.com/

 

Lee Hyun Jae

printemps-été 2016

Lee Huyn Jae est l’un des plus grands architectes coréens contemporains. Plasticien de formation, et proche des grandes figures du mouvement Dansaekhwa (l’art du monochrome en Corée), il a participé à l’effervescence des avant-gardes dans les années 70. Il est l’auteur, entre autres, de l’atelier-fondation de Park Seo-Bo, à Séoul, et de la fondation Aso, à Daegu, chef-d’œuvre de l’architecture contemporaine coréenne. Dans le cadre de l’Année France-Corée, invité au printemps et à l’été 2016 en résidence de recherche à Kerguéhennec (programme Odyssée des Centres culturels de rencontre), il a réfléchi à l’articulation de l’art, de l’architecture et du paysage à Kerguéhennec, en s’intéressant particulièrement au fonds Tal Coat pour lequel il a imaginé un lieu de présentation mettant directement la peinture en relation avec le paysage.

Simon Augade

Avril-juin 2016

"Dans ce projet de résidence à Kerguéhennec, ma démarche artistique et sculpturale continue de se déployer à travers la réalisation d’une nouvelle création in situ, venant se loger dans l’espace du bassin situé dans le jardin potager du Domaine.
Ce bassin à l’usage obsolète et usant des esthétiques de la ruine, cerné par les ronces et autres « mauvaises » herbes, se verra submergé d’un flot de matière. Cet espace en creux se laissant parfois disparaître dans les terres du jardin, se démarquera de son plan horizontal par un jaillissement de multiples…
Dans cette nature ou soi-disant nature car le peu de sauvages émergeant (surtout dans un jardin) est rapidement repris, coupé ou contrôlé par la culture ; des éléments clairement identifiés comme matières domestiquées viendront s’agglutiner, s’entasser dans un mouvement figé et sortir de leurs usages normatif qui est à l’essence de leur existence.
Ces éléments multiples se confronteront à une forme unique, plus absolue, symbole au pied d’argile. Ces deux entités rentrent en écho dans un aller-retour empreint de dialogue et d’opposition… une dualité sans cesse remise en question".
http://base.ddab.org/simon-augade

 

Soulèvement, la création de Simon Augade est la trente-troisième sculpture du parc de sculptures de Kerguéhennec. 

L'intérieur de la sculpture se visite uniquement en petit groupe dans le cadre des visites accompagnées.

 

Voir le film sur la réalisation de la sculpture de Simon Augade à Kerguéhennec :  https://player.vimeo.com/video/175222927

 

Un acte fort d’engagement...

pour un projet artistique et culturel de qualité, tourné vers une grande diversité de publics. C’est un soutien à la création artistique (résidences d’artistes, expositions), à l’acquisition d’œuvres (sculptures du parc et collection Tal Coat), et à la mise en place de nouveaux projets.

... simple et avantageux

Toute personne désireuse de participer au rayonnement du Domaine de Kerguéhennec peut choisir librement le montant de son don et bénéficie :

- d’une réduction d’impôt : 66 % pour les particuliers (dans la limite de 20 % du revenu imposable)

- et, pour les dons de plus de 30 €, d’une publication offerte (éditions Kerguéhennec).

Vous souhaitez participer à cette aventure ?

Il suffit de compléter le formulaire à télécharger (ci-dessous).

 

Pour les entreprises, la réduction d’impôts pour du mécénat (financier, en nature ou de compétences) est de 60 %, dans la limite de 0,5 % du chiffre d'affaires annuel hors taxe.

Des contreparties peuvent être envisagées si leur valeur demeure dans une « disproportion marquée » avec le montant du don.

Renseignez-vous auprès de la personne en charge de la promotion du site et des partenariats (voir Contact)

 

Pages