Fondation Maeght. De Giacometti à Tàpies, 50 ans de collection

du 22 juin au 2 novembre 2014

Exposition présentée dans le cadre des 50 ans de la Fondation Maeght, 22 juin-2 nov. 2014

 

Alberola, Alechinsky, Arroyo, Bergman, Chillida, Cueco, Degottex, Francis, Franta, Fredrikson, Gäfgen, Giacometti, Godart, Hantaï, Hartung, Le Gac, Lechner, Madden, Marden, Messagier, Meurice, Michaux, Moninot, Monory, Palazuelo, Parant, Pincemin, Rebeyrolle, Recalcati, Riopelle, Rouan, Soulages, Stämpfli, Tal Coat, Tàpies, Ubac, Van Velde, Viallat, Voss

 

En contrepoint :

[chapelle] Installation de Laurence De Leersnyder
[bassin, château] Ludwig, de Julien Perrier (sculpture)
[château] Installation d'Illés Sarkantyu (photographie)

 

Nouvelles sculptures dans le parc :

Ana, de Jean-Gabriel Coignet (don exceptionnel de Florence et Daniel Guerlain)
N'habite plus à l'adresse indiquée, de Jean-François Feuillant

 

Voir la publication Carnet d'exposition Fondation Maeght. DeGiacometti à Tàpies, 50 ans de collection (éd. Domaine de Kerguéhennec)

 

Figure(s) & Paysage(s)

du 2 mars au 25 mai 2014

Du mercredi au dimanche, de 12h à 18h

 

Avec Élise Beaucousin (dessin), Daniel Challe (photographie), Katerina Christidi (dessin), Jonas Delhaye (photographie), Isabel Duperray (peinture), Marcel Dupertuis (sculpture), Marine Joatton (dessin, peinture), Angélique Lecaille (dessin, sculpture), Illés Sarkantyu (photographie, vidéo)

 

Voir le numéro spécial de Semaine, n°363, consacré à l'exposition

Isabel Duperray

D'octobre à décembre 2013

"Je travaille depuis longtemps autour de la nature ; le paysage envisagé comme un potentiel plutôt que comme un genre. J’ai besoin d’arpenter, de comprendre un territoire pour élaborer des images ; trouver un fil, fruit d’une relation physique entre les lieux et mon désir de peindre. Ma perception s’appuie sur une relation émotive et charnelle qui se noue in situ et qu’un séjour prolongé dédié au travail, ne peut que favoriser. Les endroits ont une énorme importance pour moi et l’idée d’un flux continu entre mon lieu de travail et la nature m’est très chère. Le temps s’y déplie, s’y déploie et cette dilatation permet aux choses perçues de se construire et de s’élaborer.

Kerguéhennec me semble un lieu où je peux trouver ce que je recherche en quittant mon atelier et mon quotidien. Clos, propice à la recherche comme peut l’être un laboratoire à ciel ouvert il me permettra de mener mon travail en rêveuse active entre le parc et l’atelier. Je me souviens toujours des photos de Munch dans son atelier en plein air les pieds dans la neige et des notations minimales de Bonnard chaque jour dans son agenda sur l’état du ciel."
www.isabelduperray.com 

Exposition à L'Atelier/Galerie les Bains-Douches à Pontivy, du 18 décembre 2013 au 30 mars 2014
Voir expositions 2013

Iracema Barbosa

De juillet à septembre 2013

"Le travail que je propose pour cette résidence sera construit artisanalement (comme d’ailleurs tout mon travail précédent) et convoquera des savoir-faire assez anciens, tels que la couture et la broderie. D'autre part, le lieu spécifique proposé pour son exposition est la bibliothèque du château du Domaine de Kerguéhennec, entièrement lambrissée et chargée de détails artisanaux, qui se réfèrent à une tradition d'ébénisterie. Le travail proposé est réalisé en tissu (du coton et du tulle), et constitue une structure souple et flexible qui sera posée sur la table et la chaise de la bibliothèque.
Considérant l'absence des livres dans cette bibliothèque, ma proposition s'aventure au delà du dialogue entre les deux différents artisanats et matériaux (le bois et le tissu), et le travail est accompagné par l'écoute d'un enregistrement de fragments de textes littéraires, en français et en portugais. Enregistrement de 70 min, qui va être joué en boucle, à partir des enceintes placées à l'intérieur d'une des bibliothèques. Le son sera suffisamment fort pour être entendu et compris, et suffisamment bas, pour créer l'ambiance d'une bibliothèque. Cette idée de relier la couture, le brodé et la lecture est aussi liée à la constatation d'un rapport étroit entre la ligne et le discours, aspect étudié par différents auteurs".

Pendant la résidence, l'artiste se réserve des occasions de rencontre avec le public afin de discuter d'une façon assez informelle de toutes ces questions. Les mercredis, de 11h à 12h dans le château.

Résidence dans le cadre du programme Odyssée du réseau européen des Centres culturels de rencontre.

Voir exposition automne 2013

Wilson Trouvé

De juillet à septembre 2013

"Le travail que je compte développer durant ma résidence au Domaine de Kerguéhennec sera étroitement lié aux paysages du Morbihan, à la lumière changeante, aux points de vue et autres paramètres qui renouvellent et questionnent notre manière d’appréhender les espaces et les formes de la nature.
Je compte travailler à l’atelier et en extérieur ; poursuivre un travail à l’encre de Chine sur papier que je déchire et recompose ensuite, parallèlement à des interventions in-situ dans le Domaine de Kerguéhennec, à l’aide de surfaces réfléchissantes (miroir, plexi…) et d’autres matériaux qui me permettront de modifier notre perception des lieux et d’influer sur le regard et le comportement du public.
Dans le prolongement de mes interventions réalisées à l’occasion de l’Art dans les Chapelles en 2012, je compte également approfondir un travail réalisé avec des fragments d’ardoises peintes et brisées".

http://wilsontrouve.com

Sur le motif

du 20 octobre au 29 décembre 2013 (mercr-dim, 12h-18h)

Ricardo Cavallo, Jean-Jacques Dournon, Jacques le Brusq

Sur le motif : Ricardo Cavallo [écuries], Jean-Jacques Dournon et Jacques Le Brusq [château]

La programmation d’automne au Domaine de Kerguéhennec invite trois artistes autour de la question du paysage et du motif, Ricardo Cavallo, Jean-Jacques Dournon et Jacques Le Brusq. Il ne s’agit pas tant d’une exposition de groupe thématique que de trois expositions personnelles réunies par une préoccupation commune. L’occasion pour le Domaine de Kerguéhennec, dont l’un des axes majeurs est la question du paysage, de s’interroger sur une pratique ancienne qui, loin d’être obsolète, réactive la question de la peinture de paysage.

 

En contrepoint :

Iracema Barbosa [bibliothèque du château] 

Benoît Sicat [chapelle]

Illés Sarkantyu [château] : film sur Ricardo Cavallo

Gabrielle Conilh de Beyssac et Jules Guissart

D'avril à juin 2013

« L’exploration de la relation qu’entretiennent la sculpture ou le dessin avec l’espace est à la base de notre travail. L’espace fait de l’œuvre un événement situé et l’œuvre habite le lieu, en révèle les potentialités et les caractéristiques.

Nous tenons à solliciter le visiteur par nos sculptures ou dessins dans l’espace afin que son corps soit convoqué et qu’il devienne acteur, référent, joueur. Il est alors amené à renouveler son expérience sensible d’une forme, d’une matière, d’une masse, d’un mouvement, d’une relation, d’un espace.
Il s’agira pour nous, au sein du Domaine de Kerguéhennec et au cours de cette résidence, d’adopter les attitudes du pèlerin, du nomade, du bricoleur et du joueur qui sont toutes les quatre des postures attentives et respectueuses des spécificités d’un lieu, d’une situation, d’un espace ou d’une région particulière ».

http://gabriellecdb.com/

Voir exposition été 2013

Jean-Louis Gerbaud

D'avril à juin 2013

« Le support. Le plexiglas est suffisamment résistant pour que l’on puisse travailler là, longtemps, entre recouvrements et grattages. L’espace recherché est fonction de ce va et vient.

Le medium. La gomme laque, chargée ou non de pigments, a la particularité de contenir son propre solvant. Le dernier aplat passé dissout les couches précédentes, ce qui permet de retrouver la neutralité translucide du support.

Le dernier état proposé n’est pas celui d’un achèvement mais plutôt le dernier état d’un questionnement. »

 

Illés Sarkantyu

D'avril 2013 à avril 2014

« Depuis 2009, je travaille autour de questions de mémoire. Au Domaine de Kerguéhennec, je photographie et je filme, comme si je faisais un inventaire.
L'important pour moi est que l'œuvre que je crée soit un document utile. Je porte une attention égale aux multiples dimensions et usages de ce lieu : un parc peuplé de sculptures où déambulent des promeneurs et des joggeurs, un château devenu un centre d'art... Un lieu où cohabitent différentes activités : une ferme agricole expérimentale, un centre de formation, un atelier de restauration de sculptures ».

sarkantyu.com

Exposition permanente

En 2008, le Département du Morbihan a décidé de créer, au sein du Domaine de Kerguéhennec, propriété départementale, un centre de recherches dédié à Pierre Tal Coat. Depuis cette date a été constituée, par voie d’achats et de dons, une collection de quelque 1.000 peintures, aquarelles, dessins et gravures originales.
Depuis juin 2013, une exposition permanente, dont l’accrochage est régulièrement renouvelé, présente cet ensemble exceptionnel aux visiteurs du Domaine, dans l'orangerie.

Les 13 et 14 mai 2017 : un week-end entier a été consacré à l'oeuvre de Tal Coat à Kerguéhennec avec au programme : lancement de publications et rencontres avec les auteurs, projection de film, lecture par un comédien, lancement du catalogue raisonné numérique, etc.

 

Du 25 juin au 5 novembre 2017 (prolongation jusqu'au 27 mai 2018), le Domaine de Kerguéhennec présente une exposition intitulée Tal Coat, Guillevic et la préhistoire. Conçue comme un triptyque, elle porte un regard sur les relations qu’entretiennent l’œuvre du peintre Tal Coat et l’art préhistorique, accompagné de la poésie d’Eugène Guillevic, lui-même fortement nourri des paysages mégalithiques. En collaboration avec le Musée de Vannes.

 

Programme détaillé du WE Tal Coat - 13 et 14 mai 2017 à télécharger :

Pages