Étienne Hajdu

Étienne Hajdu (1907-Roumanie – 1996-France)

Sept colonnes à Stéphane Mallarmé

1967-1971 – Bronze, sept éléments

Acquis en 1983, installé en 1986

Coll. Fonds régional d’art contemporain de Bretagne

Sept colonnes à Stéphane Mallarmé reprend à sa manière le célèbre texte du poète, Un coup de dés jamais n’abolira le hasard. La disposition des colonnes évoque la forme circulaire du poème, qui n'a ni début ni fin. « Cet hommage au poète est une équivalence plastique, détaille Étienne Hajdu; chaque colonne a son expression autonome. Ce regard circulaire autour de l’œuvre, qui recompose à chaque déplacement une nouvelle vision, transfigure le jeu des ombres et des lumières comme la musique des mots. Dans cette forêt bretonne ce sera peut-être la résurgence inattendue de l’antique grandeur rejaillie avec la force des souvenirs millénaires. » Première sculpture installée dans le parc, en 1986, elle a d'abord été réalisée en plâtre avant d'être en bronze. L’artiste fait apparaître des formes végétales et donne à son œuvre le souffle d’une vie organique.