Le château, le Café du parc et les espaces d'expositions sont fermés du 7 novembre au 3 décembre 2022 inclus. Le parc reste ouvert tous les jours de 8h à 21h. Nous vous donnons rendez-vous le 4 décembre pour la réouverture du chateau et de nos expositions d'hiver.

Ernesto Riveiro > 22 mai - 13 juin 2021

Le 01 janv. 1970
Mis à jour le 15 juil. 2021

Il est des peintures qui nous rendent plus attentifs ou, plus précisément, qui nous fortifient. Elles nourrissent profondément notre regard, mobilisant dans un même élan toutes nos facultés de perception et de compréhension, notre sensibilité autant que notre intelligence. Ce sont des peintures complètes (…) Le monde était tohu-bohu nous dit le récit de la Genèse : vide et vague, solitude et chaos, désert et vide, selon les traductions. C’est ce tohu-bohu qu’Ernesto Riveiro essaie de retrouver, ce monde d’avant la création en quelque sorte. Un monde impur, plein de scories. Un milieu plutôt qu’un spectacle, pour reprendre des catégories chères au philosophe Henri Maldiney. Créer les conditions d’une sorte d’auto-formation et mettre en place un processus d’auto-transformation. Superposer le ciel et la terre, la lumière et les ténèbres, les eaux d’en haut et les eaux d’en bas. Et retrouver le lointain écho d’un tumulte fécond.

Dans le même temps, deux expositions seront présentées simultanément dans les espaces parisiens de L’Ahah : une rétrospective des peintures de 1987 à aujourd’hui (cité Griset) et un ensemble de dessins (rue Moret). Une importante monographie est coéditée par L’Ahah et les éditions Skira. Un film d’IllésSarkantyu, réalisé à l’occasion de cette triple exposition, permettra de découvrir l’artiste au travail dans son atelier.

Défaut


Réserver